Communique de presse - Marc Dubedout, le 27 février 2017 - Marc Dubedout est l’ex vice-président du Syndicat des Courtiers en vins de Bordeaux et le fondateur du Bureau de Courtage Dubedout.

Biographie

Né le 25 août 1962 à Bordeaux, Marc Dubedout fait partie de la 3ème génération de courtiers en vins de sa famille. Benjamin d’une famille de 4 enfants, il est le seul à suivre les traces de son père et de son grand-père. Ses aînés se sont orientés dans l’enseignement, la médecine et le tourisme.

Il a passé son enfance à Libourne et a effectué un cursus scolaire à l’école primaire de Condat, au collège Château Gaillard, puis au lycée Max Linder. Il obtient son Bac D en 1981 et poursuit ses études universitaires à l’école de Commerce de Bordeaux.

Entre 1982 et 1984, il fait une spécialisation à l’Institut Universitaire de Technologie de Bordeaux Montesquieu et obtient un diplôme universitaire de technologie (DUT) en techniques de commercialisation (TC).

Une fois son diplôme en poche, il effectue de petits boulots. Il a été animateur de dégustations de vins dans les grandes surfaces, releveur de compteur chez EDF, moniteur de colonies de vacances et serveur dans un restaurant de Dallas, aux États-Unis.

Entre 1985 et 1986, il occupe la fonction d’Attaché Technique à la formation de l’ACIFOP de Libourne (Chambre de Commerce et d’Industrie).

Fort des expériences acquises, Marc Dubedout décide de se lancer à son propre compte en créant le Bureau de Courtage Dubedout en septembre 1987. Pour se perfectionner dans le domaine du vin, il a suivi des cours de dégustation de haut niveau à la faculté d’œnologie de Bordeaux.

L’activité du courtier en vins

Le courtier en vins est un intermédiaire de commerce placé entre le négoce et la production. Il se doit d’être un conseiller discret et efficace.

Aujourd’hui pour devenir courtier en vins, un stage d’au moins trois mois auprès d’un courtier avéré est nécessaire, avant de passer l’examen d’aptitude professionnel en vins « de campagne ».

Pour être assermenté, il faut passer l’examen probatoire après cinq années de pratique. L’assermentation procure au nouvel officier public une expertise spécifique dans la constatation des cours et l’évaluation des marchandises.

Les intermédiaires en vins qui désirent aller plus loin que la vente suivent une double formation, commerciale et technique. Cette dernière permet de créer un besoin chez le consommateur en anticipant, c’est-à-dire en imaginant le produit qui pourrait répondre à de futurs besoins.

 

Le courtier doit être en mesure de savoir tout ce qui se passe sur le marché, ce qui lui permet de réaliser des affaires et de fidéliser ses clients.