A la suite du courrier adressé par le syndicat CGT au ministre de la défense le 6 avril dernier, Michèle Alliot-Marie a demandé quun entretien entre les représentants de la CGT et les membres de son cabinet soit organisé.

Au cours de cet entretien, ont été rappelées la volonté de transparence du ministre dans le traitement de ces questions ainsi que les dispositions dores et déjà mises en uvre, depuis 1996, notamment en ce qui concerne le zonage radiologique et le suivi dosimétrique des personnels.

Toutefois, afin de renforcer le suivi sanitaire des personnels de la pyrotechnie de lIle Longue, le ministre de la défense a demandé que DCN  prenne les dispositions suivantes :

- dextraire de la procédure technique dintervention en vigueur, les règles de comportement spécifiques à adopter pour les travaux sous rayonnements ionisants Ces règles devront être regroupées dans une procédure de sécurité distincte qui devra être validée par le délégué à la sûreté nucléaire et à la radioprotection pour les activités et installations nucléaires de défense ;

- de compléter la formation dispensée aux personnels effectuant ces travaux pour mieux faire ressortir les risques liés aux rayonnements neutroniques ;

- de vérifier, par poste de travail, le positionnement optimal du dosimètre en fonction du rayonnement neutronique mesuré.

Par ailleurs, le ministère de la défense fera également mettre en place, parallèlement, en relation avec les services de santé militaires et civils de la région brestoise, une démarche de suivi médical personnalisé pour ses personnels ayant travaillé de 1972 à ce jour sur les armes à la pyrotechnie de lIle Longue.

Centre Presse :
BP 33 F-00445 Armées -Tél. : +331 44 42 54 02 Fax : +331 44 42 41 22 
 Contact : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.