Communiqué de presse, le 14 Mai 2020 - Profession mal connue, mal aimée, soumise régulièrement à la défiance par méconnaissance ou comparaison malencontreuse aux fonds de pension internationaux tels le géant Blackrock défrayant la chronique pré-confinement.

Il existe de multiples structures, différents positionnements, des manières multi-formes d’investir dans l’économie réelle.

Nous trouvons cette définition sur le site de BPI : “Le capital-risque permet aux jeunes entreprises innovantes, qui démarrent leur activité et ont un potentiel de croissance, d’augmenter leurs fonds propres…”

Les fonds d’investissement ne financent pas seulement les jeunes entreprises. Il existe chez eux comme dans n’importe quelle industrie une segmentation, un positionnement, un engagement.

On distingue ainsi 4 segments : le capital-risque, le capital-développement, le capital-transmission (dont le LBO), le capital-retournement. Je ne vous détaillerai pas ici chaque profil.

Les fonds sont aptes à réellement s’engager auprès des entrepreneurs, d’intégrer dans leur démarche des valeurs sociétales fortes comme le montre frenchcleantech à l’initiative d’Albin Jourda qui soutient les technologies propres. Le dynamisme de ses investisseurs au profil atypique s’inscrit dans une démarche de développement durable de l’économie.

La définition et le cadre sont posés.

 

Quels conseils pour les fonds sur leur communication dans le contexte actuel ?

Pour cette catégorie de pourvoyeurs en fonds propres parfois méprisés, difficile d’afficher une photo de famille, de s’appuyer sur ces symboles rassurants et réconfortants pour valoriser son image. Il apparait néanmoins nécessaire de porter sa parole afin d’exister et de continuer à soutenir les dirigeants.

Limiter la casse a été le premier réflexe, pour autant nous avons pu constater des initiatives intéressantes permettant d’assurer un relai auprès des chefs d’entreprise. Ainsi, Impact Partners a mis en place des coachings personnalisés, Capelia une hotline avec un avocat ou chez Siparex un “Guide temps réel d’accompagnement face au COVID-19”.

Nous saluons ces interventions défensives et elles devront se poursuivre dans une vraie volonté d’accompagner un créateur ou un repreneur au delà de la crise et de la richesse prospective envisagée par un tableur Excel. Car malgré leurs recherches de financement parfois tendus, les responsables ou futurs responsables d’entreprise choisissent. Ainsi, ils seront tentés de s’orienter davantage vers les personnes qui feront face avec eux en cas de difficultés et laisseront paraître un brin d’humanité.

Nous ne reviendrons pas au monde d’avant. Devant cet avenir incertain, la communication et la volonté d’être actif auprès de vos cibles, consiste à ne pas exister seulement à travers le soutien en réponse à la fragilité d’un contexte ébranlé mais bien à une volonté d’être présent et de maintenir l’efforts collectifs sur le long terme. Vous serez aussi jugés sur votre niveau d’empathie.

Selon les dernières études marketing, il en ressort qu’il va falloir apprendre à communiquer en changeant de ton. Les valeurs plus traditionnelles : la famille, la maison, le lien social, la sécurité sont des valeurs à mobiliser. Mais comment l’appliquer au financier ? Comment le transposer ?

Certes, pas de photos de famille mais des portraits, des témoignages, la mise en avant des contributions sociales long terme authentiques, de vos participations et de votre structure. Tels pourraient être vos messages et votre positionnement. En effet, vous pouvez investir dans une entreprise qui fabrique des savons, espérer qu’elle produise de la croissance, de la rentabilité et en parallèle soutenir le Handicap en entreprise. Vous pouvez également challenger vos équipes sur l’économie responsable ! Pourquoi pas ?

Il apparait également évident de mettre en place cette notion marketing de “customer intimacy” ou la relation de confiance en français : émotion, rapprochement, sentiment, humanité, intimité, un panel d’appréciation qui s’avérera capital pour valoriser les actions menées, conserver ou développer un écho positif de votre métier bien ancré dans les rouages du développement économique.

L’enjeu majeur est d’adapter votre discours au contexte, d’actualiser le ton, de renforcer vos services, d’éviter toutes publications anxiogènes et le pathos exacerbés.

Un levier intéressant à explorer est l’information sur votre métier, la valeur ajoutée de votre secteur empreint de défiance. Les fonds ont leur utilité, il s’agira de le démontrer auprès du grand public et auprès des dirigeants.

Revenir à l’essentiel, porter son discours vers l’humain s’avère un paradigme possible aussi pour les fonds.

MC’COM Invest . Céline Lévigne . Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. . 04 87 77 18 01



logo communique presse footer

Suivez-nous !

Suivez communique-de-presse.com sur Twitter afin d'être informé de toutes les actualités.Retrouvez tous les communiqués de presse diffusés et nos actualités sur notre page facebook.Rejoignez communique-de-presse.com sur LinkedInFlux RSS de toutes les catégories de communique-de-presse.com