Medicis et Ipsen décident de cibler exclusivement les États-Unis, le Canada et le Japon pour leur partenariat sur Reloxin® - La toxine botulique dIpsen a été récemment autorisée en Allemagne pour des indications de médecine esthétique.


Paris (France) et Scottsdale (Arizona, États-Unis), le 12 juillet 2006 - Ipsen (Eurolist par Euronext : IPN) et Medicis (NYSE : MRX) annoncent aujourdhui quils ne signeront pas daccord pour la commercialisation de la toxine botulique dIpsen, Reloxin®, en dehors des États-Unis, du Canada et du Japon.

En Europe, à la différence des États-Unis, la fixation du prix de la toxine est subordonné aux systèmes de prix administré et de remboursement. Dans ce contexte, Medicis na pu mettre en place un réseau de distribution européen dans des conditions économiquement acceptables pour les deux parties.
Le 20 mars 2006, Ipsen et Medicis ont annoncé la signature dun contrat par lequel Ipsen a confié à Medicis le droit de développer, de distribuer et de commercialiser la toxine botulique dIpsen pour son usage par les médecins dans des indications de médecine esthétique aux États-Unis, au Canada et au Japon. Le produit est connu sous la marque Reloxin® sur le marché de la médecine esthétique aux États-Unis, et sous la marque Dysport® sur le marché médical et de la médecine esthétique en dehors des États-Unis. Le produit est actuellement en phase III dessais cliniques aux États-Unis. Le produit fait actuellement lobjet dessais cliniques de phase III aux États-Unis pour le traitement des rides de la glabelle en vue dune demande denregistrement auprès de la FDA (Food and Drug Administration) en 2007.
Selon les termes de cet accord, Medicis a déjà versé à Ipsen la somme de 90,1 millions de dollars et sest engagé à payer les sommes supplémentaires suivantes :
− 26,5 millions de dollars lorsque les différentes étapes cliniques et réglementaires auront été atteintes ;
− 75,0 millions de dollars lorsque le produit aura été autorisé par la FDA ;
− et 2,0 millions de dollars lorsque le produit aura obtenu les autorisations réglementaires au Japon.
De plus, conformément à cet accord et à la suite de larrêt des négociations pour les autres territoires, Medicis va dès maintenant verser à Ipsen la somme supplémentaire de 35 millions de dollars.
La toxine botulique de type A dIpsen est autorisée dans des indications de médecine esthétique dans 18 pays. Le 28 juin dernier, Ipsen a reçu sa première autorisation de mise sur le marché en Europe de lOuest avec lAllemagne. Son lancement par Ipsen est prévu en juillet 2006. Le produit est actuellement en cours détude par les autorités règlementaires en France pour les indications de médecine esthétique. Par la suite, Ipsen a lattention dobtenir dautres autorisations dans lUnion européenne.

Ipsen a décidé de centrer sa stratégie autour de domaines thérapeutiques spécialisés en forte croissance, tels que loncologie, lendocrinologie et les désordres neuromusculaires. Le Groupe cherche à établir un partenariat optimal en vue de la distribution de sa toxine botulique en médecine esthétique en dehors des États-Unis, du Canada et du Japon.

À propos de la toxine botulique de type A dIpsen
La toxine botulique de type A dIpsen, développée dans le domaine de la médecine esthétique aux États-Unis, au Canada et au Japon sous la marque Reloxin®, a obtenu une autorisation de mise sur le marché dans des indications esthétiques dans 18 pays : Allemagne, Argentine, Australie, Biélorussie, Brésil, Colombie, Honduras, Israël, Kazakhstan, Mexique, Moldavie, Nouvelle Zélande, Philippines, Slovaquie, Ukraine, Uruguay, Vietnam, et Russie (en Russie, elle est la première toxine botulique de type A autorisée dans ce domaine). Ipsen travaille aussi à lobtention dune autorisation de mise sur le marché pour son produit dans des indications médicales sur dautres marchés internationaux clés.
Dysport®, toxine botulique de type A dIpsen, agit par inhibition de la sécrétion dacétylcholine, induisant une réduction des spasmes musculaires. Il a été initialement développé pour le traitement de troubles moteurs et de diverses formes de spasticité musculaire, parmi lesquelles le torticolis spasmodique (affection chronique où le cou est tordu ou dévié), la spasticité de la partie basse des membres inférieurs (talon) chez les enfants atteints dune infirmité motrice cérébrale, le blépharospasme (fermeture involontaire des yeux) ainsi que le spasme hémifacial. Il a fait lobjet, par la suite, dun développement pour le traitement daffections neuromusculaires très diverses. Le premier lancement de Dysport® a eu lieu au Royaume-Uni en 1991. La commercialisation de Dysport® est aujourdhui autorisée dans plus de 70 pays.

A propos dIpsen
Ipsen est un groupe pharmaceutique européen qui commercialise actuellement plus de 20 médicaments et rassemble près de 4 000 collaborateurs dans le monde. La stratégie de développement du Groupe repose sur une complémentarité entre les produits des domaines thérapeutiques ciblés (oncologie, endocrinologie et désordres neuromusculaires), moteurs de sa croissance, et les produits de médecine générale qui contribuent notamment au financement de sa recherche. Cette stratégie est également complétée par une politique active de partenariats. La localisation de ses quatre centres de R&D (Paris, Boston, Barcelone, Londres) lui permet dêtre en relation avec les meilleures équipes universitaires et daccéder à un personnel de grande qualité. En 2005, les dépenses de Recherche et Développement ont atteint 169,0 millions deuros, soit 20,9 % du chiffre daffaires consolidé qui sest élevé à 807,1 millions deuros dans les comptes pro forma du Groupe établis selon les normes IFRS. Près de 700 personnes sont affectées aux activités de R&D, avec pour mission la découverte et le développement de médicaments innovants au service des patients. Les actions Ipsen sont négociées sur le compartiment A du marché Eurolist by Euronext (mnémonique : IPN, code ISIN : FR0010259150). Ladresse du site Internet du Groupe est
www.ipsen.com.

À propos de Medicis
Medicis est le leader des entreprises pharmaceutiques spécialisées indépendantes aux États-Unis. Son activité est centrée sur la dermatologie, la podologie et la médecine esthétique. Medicis sest engagée à aider les patients dans leur recherche dune apparence jeune et en bonne santé. Medicis possède un portefeuille de produits de marque vendus sur ordonnance dans plusieurs catégories thérapeutiques, dont l'acné, l'eczéma, les infections fongiques, le psoriasis, l'acné rosacée, la dermite séborrhéique ainsi que les infections de la peau et des structures cutanées. Ses produits sont largement reconnus par le corps médical et par les patients pour leur efficacité clinique, leur qualité et leur élégance cosmétique.
Le portefeuille des produits de Medicis regroupe les produits vendus sur ordonnance Restylane®, Dynacin® (minocycline HC1), Loprox® (ciclopirox), Omnicef® (cefdinir), Plexion® (sulfacétamide de sodium/soufre), Solodyn (minocycline HC1, USP) à libération prolongée, Triaz® (peroxyde de benzoyl), Lidex® (fluocinonide) crème 0,05%, Vanos (fluocinonide) crème 0,1%, Synalar® (acétonide de fluocinolone), Buphenyl® (phenylbutyrate de sodium) et Ammonul® (phenylacétate de sodium/benzoate de sodium), des produits vendus sur ordonnance indiqués pour le traitement des troubles du cycle de lurée ainsi que la marque vendue sans ordonnance Esoterica®. Pour plus dinformation, merci de visiter le site Internet de la société
www.medicis.com.

Pour plus dinformation :
Ipsen
Didier Véron, Directeur des Affaires Publiques et de la Communication
Tél. : +33 (0)1 44 30 42 38 Fax : +33 (0)1 44 30 42 04
e-mail :
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
David Schilansky, Directeur des Relations Investisseurs
Tél. : +33 (0)1 44 30 43 88 Fax : +33 (0)1 44 30 43 21
e-mail :
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Medicis
Kara Stancell, Relations Investisseurs et Communication Corporate
Tél. : +1 602 808-3854