Diffusion de communiqué de presse, le 28 Novembre 2019 - La Commission des Citoyens pour les Droits de l’Homme (CCDH), association dénonçant les violations des droits de l’homme commises en psychiatrie, et plus particulièrement certains actes de maltraitance, traitements inhumains et dégradants, s’inquiète des doses massives de psychotropes données aux patients et de la négligence des soins face aux effets secondaires.

Les psychiatres recourent massivement, avec un  quasi automatisme aux psychotropes qui masquent les symptômes sans régler les causes, avec des effets secondaires tragiques dont une dépendance à vie aux médicaments. 

Selon les statistiques de la Sécurité Sociale, près de 400 millions de boîtes de psychotropes (antidépresseurs, anxiolytiques, psychostimulants, hypnotiques, tranquillisants et stabilisateurs de l'humeur) ont été remboursées en 2018.  

Le Centre de santé mentale angevin "CESAME" d'Angers en est un exemple. Deux patients sont décédés suite à une occlusion intestinale. Les proches des patients ont saisi le parquet car ils veulent faire la lumière sur les causes du décès. Les effets secondaires des psychotropes sont mis en cause car ils auraient engendré une constipation chez les deux patients. La question qui se posent est pourquoi cette constipation n'a pas été considérée et soignée alors qu'elle a été signalé par les proches ?

L'enquête va permettre de révéler s' il y a eu négligence du corps médical ou pas.

 

Contact presse :
01.40.01.09.70
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.



logo communique presse footer

Suivez-nous !

Suivez communique-de-presse.com sur Twitter afin d'être informé de toutes les actualités.Retrouvez tous les communiqués de presse diffusés et nos actualités sur notre page facebook.Rejoignez communique-de-presse.com sur LinkedInFlux RSS de toutes les catégories de communique-de-presse.com