Le 28 février expirait le délai fixé aux porteurs de projets pour remettre à la préfecture de région les dossiers de candidatures au label « pôle de compétitivité ».
A travers cette opération, l'Etat vise à accroître la compétitivité de la France face à une concurrence internationale exacerbée et à la délocalisation d'activités devenues non rentables. Cette nouvelle politique industrielle doit faire apparaître les secteurs dans lesquels un partenariat entre les entreprises et les organismes de recherche et de formation, appuyé par les collectivités publiques, permettra de développer des activités industrielles, de haut niveau technologique, créatrices d'emploi dans l'avenir.
Un appel à projets a été lancé sur la base d'un cahier des charges rigoureux. Onze candidatures ont été déposées ce jour à la préfecture de région :

-Pôle « solutions communicantes sécurisées »
-Pôle « connaissance, maîtrise et sécurité de l'environnement marin et des syst
èmes navals »
-Pôle « simulations, essais et mesures en aéronautique, espace et défense »
-Pôle « systèmes complexes d'optique et d'imagerie »
-Pôle « européen d'innovation fruits et légumes »
-Pôle « parfums arômes, senteurs, saveurs »
-Pôle « gestion des risques et vulnérabilité des territoires »
-Pôle « innovation thérapeutique »
-Pôle « énergies sans effet de serre »
-Pôle « fleurs coupées méditerranéennes »
-Pôle « Arles numérique : industries culturelles numériques »

Chaque projet va maintenant faire l'objet d'un examen attentif de la part des services de l'Etat concernés par chacun d'eux. A la fin du mois de mars, Christian FREMONT, préfet de région devra en effet émettre un avis sur chaque dossier et effectuer un classement en fonction de l'intérêt des différents projets pour l'avenir de l'économie régionale.