Villepin, comme Chirac, dans le déni des réalités


Le Premier ministre, dans la droite ligne de Jacques Chirac, a dressé lors de sa conférence de presse mensuelle léloge de son action.
 
Il a mimé le volontarisme politique pour mieux masquer son inaction et son impuissance. Impopulaire, dépourvu de véritable soutien au Parlement, combattu par son ministre de lIntérieur, Dominique de Villepin apparaît, malgré le soutien de Jacques Chirac, sans autre projet que celui de rester en place.

Sans véritables propositions, son discours fut une succession de commentaires. Lannonce faite par le Président de la République de la fusion GDF-SUEZ est confirmée. Sur les autres sujets, le flou règne.
 
Le Premier ministre na retrouvé le sens des réalités quen confirmant son absence dambition présidentielle.


Sergio Coronado Porte-parole

--
Service de presse
Marjorie Delmond 01 53 19 53 15