Date
Catégories
Auteurs

Communiqué de presse du Président de l’OSCE De Gucht

03 Avr 2006

Le Président de l’OSCE De Gucht appelle l’Ouzbékistan à mettre en oeuvre des réformes intérieures et à renforcer la société civile

TACHKENT, le 3er avril 2006 – Lors de la dernière étape de la visite qu’il a effectuée en Asie centrale, le Président en exercice de l’OSCE, le Ministre belge des Affaires étrangères Karel De Gucht,a rencontré les hautes autorités ainsi que des représentants de la société civile en Ouzbékistan.

Au cours de ses entretiens avec le Président Islam Karimov et le Ministre des Affaires étrangères Elyor Ganiev, le Ministre De Gucht a assuré que l’OSCE était prête à poursuivre le dialogue avec l’Ouzbékistan de façon à élargir le champ de la coopération.

“Les pays d’Asie centrale jouent un rôle important dans l’Organisation, et celle-ci est disposée à coopérer et à discuter de projets concrets dans les trois dimensions de l’OSCE, tels que la lutte contre le terrorisme, la promotion de la coopération économique régionale et le renforcement de la société civile”, a déclaré M. De Gucht.

Le Président en exercice a confirmé que l’OSCE poursuivait ses efforts en vue d’équilibrer les actions entreprises dans les trois dimensions, en mettant en avant la dimension économique et environnementale sans diminuer pour autant l’importance des dimensions politico-militaire et humaine.

“Les priorités que la Présidence belge accorde au transport, à la lutte contre le crime organisé et à la sécurité énergétique sont de nature à renforcer la dimension économique et environnementale. Ces points, a poursuivi le Président De Gucht, sont de la plus haute importance pour l’Ouzbékistan.”

Le Président en exercice a déclaré qu’il espérait que le Gouvernement consulterait le Coordinateur des Activités économiques et environnementales de l’OSCE afin de développer des activités dans ce domaine.

Il a également appelé au renforcement de la société civile, soulignant le rôle important que jouait cette dernière dans le développement de la démocratie, et a fait part de sa préoccupation au regard d’informations selon lesquelles une pression croissante a été exercée sur les organisations non gouvernementales au cours des derniers mois.

Le Ministre belge a évoqué le cas de plusieurs personnes ayant été condamnées pour divers délits ou dont les droits auraient été violés. Il a invité le régime ouzbèke à partager les informations dont il dispose à propos des événements survenus à Andijan en mai 2005.

Une telle initiative servirait la transparence de la procédure d’enquête et “aiderait le Gouvernement à s’attaquer aux causes sous-jacentes afin d’éviter que des faits semblables ne se reproduisent à l’avenir, tout en engageant la responsabilité des auteurs de ces faits de violence.”

En conclusion de sa visite, le Ministre De Gucht a répété que la Présidence de l’OSCE continuera de tirer parti de l’expérience de tous les états participants dans le cadre du processus de réforme visant à poursuivre le renforcement de l’Organisation.

 

Laisser un commentaire