Date
Catégories
Auteurs

POINT DE PRESSE QUOTIDIEN DU BUREAU DU PORTE-PAROLE DU SECRÉTAIRE GÉNÉRAL DE L’ONU: 13 AVRIL 2005

14 Avr 2005

Ci-dessous les principaux points développés par Fred Eckhard, porte-parole du Secrétaire général de l’ONU, M. Kofi Annan :

Terrorisme nucléaire

L’Assemblée générale a adopté ce matin par consensus la Convention internationale pour la répression des actes de terrorisme nucléaire.  L’Assemblée a demandé au Secrétaire général d’ouvrir la Convention à la signature à partir du 14 septembre, au Siège des Nations Unies, et ce, jusqu’à la fin décembre 2006.  Elle a également encouragé les États Membres à signer et à ratifier, à accepter ou à approuver la Convention ou à y accéder.

Déclaration du Secrétaire général au sujet de cette adoption

Le Secrétaire général félicite lAssemblée générale pour ladoption aujourdhui par consensus de la Convention internationale pour la répression des actes de terrorisme nucléaire.

Ladoption de cette Convention, après de nombreuses années de négociations, est une étape essentielle des efforts multilatéraux visant à prévenir le terrorisme nucléaire.  La Convention contribuera à prévenir laccès des groupes terroristes aux armes les plus meurtrières connues de lhumanité.  Elle renforcera aussi le cadre juridique international de lutte contre le terrorisme qui comprend actuellement 12 Conventions et Protocoles universels.

Ladoption de cette Convention a été une des recommandations clefs du récent rapport du Secrétaire général « Dans une liberté plus grande ».  Il appelle tous les États à devenir parties à la Convention sans plus tarder.  Ces États auront loccasion de le faire au cours du Sommet de septembre lorsque la Convention sera ouverte à la signature, dans le cadre dune manifestation spéciale consacrée à la signature du traité.

Le Secrétaire général encourage aussi lAssemblée générale à sempresser de finaliser, avant la fin de sa 60e session, un autre instrument juridique important, le projet de convention générale sur le terrorisme international.

République démocratique du Congo (RDC)

La Mission d’observation des Nations Unies en République démocratique du Congo (MONUC) a annoncé aujourd’hui que le nombre de miliciens désarmés dans le pays avait dépassé les 10 000.  Selon la Mission, il ne reste maintenant pas plus de 2 500 à 3 000 miliciens encore armés dans le district nord-est de l’Ituri.  Par ailleurs, le Conseil de sécurité a adopté hier une déclaration présidentielle, qui salue l’annonce faite par les Forces démocratiques de libération du Rwanda (FDLR) à Rome, le 31 mars 2005, de sengager à cesser la lutte armée et toute opération offensive contre le Rwanda.  Le Conseil de sécurité encourage tous les autres groupes armés en République démocratique du Congo qui ne lont pas encore fait à renoncer de même à lusage de la force.

Déclaration du Secrétaire général au sujet de la Guinée-Bissau

Le Secrétaire général note avec préoccupation la montée des tensions politiques et sociales en Guinée-Bissau au moment où le pays se prépare à tenir des élections présidentielles au mois de juin 2005.  Il a demandé, en conséquence, à son Représentant spécial de promouvoir et de faciliter le dialogue entre tous les acteurs politiques du pays en vue de créer une atmosphère plus propice à des élections pacifiques et crédibles.

Ces élections sont une étape cruciale vers lachèvement du processus de transition, rétablissant pleinement lordre constitutionnel et permettant un engagement renouvelé des partenaires au développement du pays.  Le Secrétaire général appelle tous les acteurs politiques à participer, de manière constructive, au dialogue et à sabstenir de toute action ou déclaration qui pourrait compromettre des élections pacifiques et la stabilité du pays.

Conseil de sécurité

Aucune réunion ou consultation du Conseil de sécurité n’était prévue pour aujourd’hui ou pour le reste de la semaine, en raison de la mission que les 15 membres du Conseil effectuent en Haïti, du 13 au 16 avril.  Dirigée par l’Ambassadeur Ronaldo Sardenberg du Brésil, cette mission se déroulera en même temps que celle du Groupe consultatif ad hoc du Conseil économique et social (ECOSOC) sur Haïti.  Publiée aujourd’hui, une lettre du Président du Conseil de sécurité présente la composition de sa mission.

Déclaration du Secrétaire général au sujet du Népal

Le Secrétaire général se félicite de la signature hier dun Mémorandum daccord entre la Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de lhomme et le Ministre des affaires étrangères du Gouvernement de Sa Majesté du Népal.  Le Mémorandum daccord concerne le lancement dune opération du Bureau du Haut Commissariat au Népal visant à surveiller le respect des droits de lhomme et du droit international.  Il sagit dune évolution importante qui devrait contribuer à la prévention des droits de lhomme et à un règlement pacifique du conflit au Népal.

Iraq/Koweït

Publié aujourd’hui, le dernier rapport en date du Secrétaire général au Conseil de sécurité sur le rapatriement d’Iraq des restes de nationaux koweïtiens et de personnes originaires de pays tiers présente le travail du Coordonnateur de haut niveau des Nations Unies sur cette question, l’Ambassadeur Yuli Vorontsov.  M. Annan y note qu’en raison de la situation actuelle dans le pays en matière de sécurité, peu de progrès ont été accomplis, même si le processus d’identification des dépouilles s’est poursuivi.  Le Secrétaire général exprime en outre sa satisfaction devant la position prise par les nouvelles autorités iraquiennes à ce sujet, ainsi que sur la restitution des biens koweïtiens.

Message du Secrétaire général à l’occasion du Forum organisé par le Groupe de travail sur les technologies de l’information et des communications (TIC)

Le monde doit exploiter le potentiel des technologies de l’information et des communications (TIC) en vue de réaliser les Objectifs du Millénaire pour le développement.  Telle était l’une des remarques adressées par le Secrétaire général à l’occasion du Forum mondial organisé par le Groupe de travail des Nations Unies sur les technologies de l’information et des communications, qui se tient aujourd’hui et demain à Dublin, en Irlande.  M. Annan ajoute que l’usage de telles technologies nécessite d’être amélioré au sein des Nations Unies elles-mêmes, afin de faire entrer de plein pied dans l’âge digital ses méthodes de travail.

Banque mondiale/Fonds monétaire international (FMI)

Selon un nouveau rapport de la Banque mondiale et du Fonds monétaire international (FMI), une action audacieuse est nécessaire de toute urgence pour réduire l’extrême pauvreté et améliorer les perspectives économiques et sociales des populations des pays en développement, et ce, afin de leur permettre de réaliser les Objectifs du Millénaire pour le développement.  « La crédibilité de toute la communauté du développement est en jeu comme jamais auparavant », a prévenu hier le Président de la Banque mondiale, James Wolfensohn, alors qu’il présentait le deuxième rapport annuel de la surveillance mondiale, intitulé « Du consensus à l’élan ».

Organisation mondiale de la santé (OMS)

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) recommande de détruire immédiatement les échantillons du virus grippal H2N2 qui ont été envoyés par inadvertance à plus de 3 700 laboratoires de 18 pays.  Ce virus est en effet comparable à celui de la pandémie de grippe aviaire qui a sévi en 1957-58.  Selon l’OMS, le risque d’infection des techniciens de laboratoire et du public reste faible.

Réunion du Bureau du porte-parole

Le Bureau du Porte-parole du Secrétaire général organisera demain, avec le soutien généreux de la Fondation Friedrich Ebert, une table ronde d’une journée sur les relations de l’ONU avec la presse depuis la création de lOrganisation.  Parmi les participants, figurent des attachés de presse et des porte-parole des anciens Secrétaires généraux, ainsi que des journalistes avec lesquels ils ont travaillés de 1945 à aujourd’hui.  La manifestation aura lieu en salle de conférence n° 5 et sera retransmise sur la télévision des Nations Unies.  Une réception aura lieu au Bureau du porte-parole à 18 heures.

Laisser un commentaire