Date
Catégories
Auteurs

POINT DE PRESSE QUOTIDIEN DU BUREAU DU PORTE-PAROLE DU SECRÉTAIRE GÉNÉRAL DE L’ONU: 22 JUIN 2005

23 Juin 2005

Ci-dessous les principaux points développés par Marie Okabe, porte-parole adjointe du Secrétaire général de l’ONU, Kofi Annan :

Secrétaire général Conférence sur lIraq

Dans un discours prononcé à la Conférence internationale sur l’Iraq qui se tenait aujourd’hui à Bruxelles et à laquelle ont participé plus de 80 États, le Secrétaire général a fait savoir que la communauté internationale, déterminée à ce que le processus de reconstruction en Iraq réussisse, soutenait le Gouvernement et le peuple iraquiens.  Kofi Annan a insisté pour que le processus délaboration dune nouvelle constitution soit participatif, inclusif et transparent, ajoutant que des compromis seraient nécessaires pour obtenir un consensus autour de cette question.  LOrganisation des Nations Unies continuera de s’acquitter de son mandat dans toute la mesure du possible, a-t-il poursuivi, estimant quelle sétait montrée à la hauteur jusquà présent.  Le Secrétaire général a conclu en affirmant que cette Conférence marquait un tournant pour la transition de lIraq, au cours de laquelle un Gouvernement souverain avait su présenter une vision de son avenir à la communauté internationale.

En marge de la Conférence, le Secrétaire général sest entretenu avec un certain nombre de participants, notamment la Secrétaire dÉtat américaine, Condoleezza Rice, avec laquelle il a évoqué la situation en Iraq, la résolution 1559 (2004) du Conseil de sécurité, la réforme des Nations Unies et la situation en Ouzbékistan.  M. Annan a ensuite évoqué avec le Ministre iranien des affaires étrangères, Kamal Kharrazi, la poursuite du dialogue sur les questions nucléaires entre son pays et le Royaume-Uni, la France et lAllemagne.

Iraq

Dans le cadre de la Conférence internationale sur l’Iraq à Bruxelles, le Représentant spécial du Secrétaire général pour lIraq, Ashraf Qazi, a coprésidé aujourdhui une session sur la transition politique dans ce pays, qui constitue, selon lui, la plus délicate de son processus.  M. Qazi a rappelé que la date limite du 15 août, à laquelle devra être achevée la rédaction dun texte constitutionnel, se rapprochait à grands pas.  Il a toutefois estimé quun processus crédible de consultations publiques, déterminant dans la participation au projet de texte final, était envisageable dans les délais impartis.

Déclaration du Secrétaire général au sujet de la République démocratique du Congo (RDC)

Le Secrétaire général a pris bonne note de la décision conjointe de lAssemblée nationale et du Sénat de la République démocratique du Congo, rendue publique le 17 juin, de proroger de six mois la période de transition et se félicite que linscription sur les listes électorales ait commencé le 20 juin à Kinshasa dans le calme.  Cette étape cruciale dans le processus électoral ouvre la voie à la tenue des premières élections en RDC depuis 40 ans.

Le Secrétaire général appelle toutes les parties congolaises à respecter la décision de leurs institutions parlementaires détendre la période de transition, et à participer activement à ce processus de manière pacifique.

Le Secrétaire général sattend à ce que la tenue dun référendum et délections soit conforme au calendrier publié par la Commission électorale indépendante.  Il demande aussi instamment au Gouvernement de transition et à la Commission électorale indépendante daccélérer le processus électoral et dinformer régulièrement la population congolaise, de manière transparente, de tous les développements importants dans ce processus décisif pour lavenir de son pays.  

Déclaration du Secrétaire général au sujet des auditions informelles interactives de l Assemblée générale avec des représentants dorganisations non gouvernementales, de la société civile et du secteur privé

Le Secrétaire général se réjouit que lAssemblée générale tienne, les 23 et 24 juin, ses premières auditions interactives avec les organisations non gouvernementales, les organisations de la société civile et le secteur privé.  Il voit dans ces auditions une occasion importante pour la société civile et le secteur privé déchanger leurs points de vue avec les États Membres sur la manière dédifier un monde plus sûr, plus juste et plus prospère.  Il note que les auditions viennent au moment crucial où les États Membres discutent du projet de document final du Sommet mondial de septembre.

Le Secrétaire général a adressé une lettre aux Représentants permanents de tous les États Membres, espérant quils accepteront linvitation du Président de lAssemblée générale à participer personnellement aux auditions.

Notant que la société civile contribue à la légitimité, à la transparence et à la responsabilisation des Nations Unies, le Secrétaire général espère également que lAssemblée générale sengagera plus activement et sur une base régulière, auprès de la société civile, comme il la recommandé dans son rapport « Dans une liberté plus grande ».

Conseil de sécurité

Les membres du Conseil ont entendu ce matin en séance publique un exposé du Secrétaire général adjoint aux affaires politiques, Kieran Prendergast, sur la situation à Chypre.  Celui-ci a déclaré quau-delà du rôle de la communauté internationale, il incombait avant tout aux parties concernées de faire preuve desprit visionnaire, de courage et de volonté politique pour parvenir à un règlement du conflit.  En somme, a-t-il résumé, les dirigeants doivent diriger et pas seulement satisfaire leurs partisans.  M. Prendergast a par ailleurs salué le fait que toutes les parties avaient accepté le plan des Nations Unies comme base de la reprise des négociations, regrettant cependant le manque de confiance entre les deux camps.  Selon lui, la Grèce et la Turquie doivent garder à lesprit que la question de Chypre devait être résolue dans lintérêt des Chypriotes grecs comme des Chypriotes turcs.  Les membres du Conseil de sécurité ont poursuivi en consultations lexamen de la situation à Chypre, entre autres questions.

Les membres du Conseil de sécurité ont également adopté aujourdhui à lunanimité la résolution 1608 (2005) par laquelle ils ont décidé de proroger le mandat de la Mission des Nations Unies pour la stabilisation en Haïti (MINUSTAH) jusquau 15 février 2006.  La résolution demande aussi instamment au Gouvernement de transition denquêter de manière approfondie et transparente sur les cas de violations des droits de lhomme et demande à tous les États Membres de fournir en temps voulu les moyens financiers humains et techniques nécessaires à la mise en uvre effective du programme de démobilisation, de désarmement et de relèvement dans lîle.

Soudan

Le Représentant spécial du Secrétaire général pour le Soudan, Jan Pronk, devait se rendre aujourdhui à Kampala, en Ouganda, pour sy entretenir avec les autorités nationales de plusieurs questions, en particulier de lassistance au déploiement de la Mission des Nations Unies au Soudan (MINUS).  Les forces et les équipements de la Mission doivent en effet transiter par les États voisins, notamment lOuganda, pour être déployés dans certaines régions du sud.  M. Pronk devrait discuter de linauguration de la route de Yei-Juba qui, selon la MINUS, est dune importance stratégique pour toutes les opérations dans le Sud-Soudan.

Office des Nations Unies contre la drogue et le crime – République démocratique populaire lao

Dans son Étude sur le pavot à opium en République démocratique populaire lao, publiée aujourdhui, lOffice des Nations Unies contre la drogue et le crime révèle une chute de 73% de la culture du pavot et de 67% de la production dans ce pays depuis 2004.  Cest la première année depuis longtemps que la République démocratique populaire lao nest plus considérée comme un fournisseur majeur dopiacés.

VIH/sida

Près de 22 milliards de dollars seront nécessaires en 2008 pour inverser le cours de la pandémie de VIH/sida dans les pays en développement, selon les dernières estimations.  Ces chiffres figurent dans un nouveau rapport sur les besoins de financement en ce domaine, préparé par le Programme commun des Nations Unies sur le VIH/sida (ONUSIDA) et qui sera transmis à la fin du mois de juin au Conseil de coordination du programme dONUSIDA.

Assemblée générale – Sommet de septembre

LAssemblée générale a tenu aujourdhui une seconde séance informelle à huis clos sur le projet de document final du Sommet de septembre, que son Président, Jean Ping du Gabon, avait présenté au début du mois de juin aux États Membres.

60e anniversaire Charte des Nations Unies

Lundi matin, de 9 h 30 à 10 heures, dans la salle de lAssemblée générale, aura lieu une brève cérémonie en vue de commémorer le 60e anniversaire de la signature de la Charte des Nations Unies.  Le Président de lAssemblée, Jean Ping, et le Secrétaire général prononceront des allocutions à cette occasion.

Assemblée générale Financement du développement

Lundi et mercredi prochains, lAssemblée générale tiendra un débat de haut niveau sur le financement du développement.

Déclaration du Secrétaire général au sujet de la démission dAlexander Yakovlev

      Faisant lobjet dune enquête du Bureau des services de contrôle interne (BSCI) en raison dallégations de mauvaise conduite, M. Alexander Yakovlev, fonctionnaire à la Division des achats du Bureau des services centraux dappui, a présenté sa démission hier soir.  Le Sous-Secrétaire général aux services centraux dappui la acceptée, ce matin, avec effet immédiat.  M. Yakovlev a également été informé que, malgré sa démission, lenquête du BSCI se poursuivra.

Parallèlement, la Commission denquête indépendante a demandé, hier soir, que le bureau de M. Yakovlev soit placé sous scellés pour lui permettre daccéder à toute information qui pourrait être liée à son enquête.  Les Nations Unies ont répondu conformément à cette requête.  

Laisser un commentaire