Date
Catégories
Auteurs

SES TIENT SES PROMESSES DE CROISSANCE ET CREE DE LA VALEUR POUR SES ACTIONNAIRES

20 Fév 2006

COMMUNIQUE DE PRESSE Betzdorf, le 20 février 2006 – Résultats financiers consolidés de lexercice clos au 31 décembre 2005

FAITS MARQUANTS

· Le chiffre daffaires, en hausse de 16,7%, sétablit à 1.258 millions dEUR (1.078 millions dEUR), tandis que les revenus récurrents progressent de 13,4%.

· LEBITDA a augmenté de 11,9%, atteignant ainsi 881 millions dEUR (787 millions dEUR), alors que le résultat opérationnel (EBIT) est de 476 millions dEUR (393 millions dEUR), soit une hausse de 21,1%.

· Le bénéfice net a augmenté de 12,1 % à 382 millions dEUR (341 millions dEUR ), et le résultat par action sest accru de 15,5% à 67 cents (58 cents).

· Le cash flow disponible a atteint le montant substantiel de 433 millions dEUR (169 millions dEUR).

· Le dividende proposé est de EUR 0,40 par action, soit une progression de 33%.

· Deux satellites ont été lancés et trois nouveaux programmes de construction de satellites ont été engagés.

· La capacité de transmission par satellite sous contrat sest accrue de 11%, et atteint désormais 549 répéteurs.

· Le taux dutilisation de la flotte de satellites est resté stable à 74%, reflétant ainsi les nouveaux satellites mis en orbite.

· Le programme de rachat et dannulation dactions dune valeur de 517 millions dEUR a été mené à bien.

· Lacquisition de New Skies Satellites a été annoncée, pour 1,1 milliard de dollars.

Romain Bausch, Président & CEO de SES, a déclaré: Ces résultats solides confirment une nouvelle fois la stratégie de SES. Notre positionnement sur le marché sest amélioré et nous avons obtenu dexcellents rendements pour nos investisseurs au cours de 2005. Limportant cash flow généré a largement dépassé les besoins de notre programme dinvestissement. Cela nous a permis de fournir aux actionnaires des rendements sans comparaison hors pair, avec une hausse de lEBITDA, une augmentation marquée significative des dividendes et la réalisation de notre programme de rachat et dannulation dactions.

Nous avons continué à investir dans le développement doffres de services par satellite au sein de SES, ce qui a renforcé la croissance financière enregistrée durant lexercice. La contribution de ces services à la croissance financière continuera ces prochaines années.

Avant la fin de lannée, nous avons annoncé lacquisition de New Skies Satellites. Cette transaction renforce notre positionnement stratégique et crée des opportunités de croissance financière et opérationnelle supplémentaires. Cette transaction a désormais été approuvée par les actionnaires de New Skies, tandis que le Ministère de la Justice des Etats-Unis et les autorités allemandes viennent dachever leur examen du dossier. Cette transaction pourrait être finalisée au cours du deuxième trimestre.

Notre objectif est de poursuivre encore davantage le renforcement de notre position de premier opérateur mondial dinfrastructure et de services de transmission par satellite, tout en continuant à apporter dexcellents rendements à nos actionnaires.

Vue densemble des activités opérationnelles

Lannée 2005 est à nouveau un succès pour SES qui a vu le groupe consolider ses atouts opérationnels et financiers. Outre la croissance des opérations réalisée grâce à un programme dinvestissements dynamique, lopportunité de renforcer encore les rendements pour les actionnaires a été saisie par le biais dun programme de rachat et dannulation dactions qui a rapporté 517 millions dEUR aux actionnaires au cours de lexercice.

Le moteur principal de la croissance opérationnelle reste la transmission vidéo, alimentée par la croissance organique de la télévision numérique, qui bénéficie également de lélan supplémentaire donné par la poursuite du développement et de la pénétration de programmes en TVHD (Télévision à Haute Définition). En ce qui concerne la distribution terrestre, le nombre de programmes de télévision en format IP (IPTV) saccroît également et poursuit son implantation auprès des consommateurs sur un certain nombre de marchés, ce qui ouvre de nouvelles perspectives à la distribution par satellite afin dalimenter les réseaux de télécommunications.

Activités dinfrastructure

Une demande toujours en hausse

Au cours de lexercice, nous avons étendu notre capacité satellitaire en orbite, ce qui reflète la hausse incessante de la demande de capacité de répéteurs sur nos marchés les plus importants. La demande est essentiellement alimentée par la croissance organique des services de télévision, y compris la programmation en haute définition, qui continue à croître aux Etats-Unis et commence désormais à devenir un moteur de croissance en Europe. Nous avons réussi à satisfaire cette demande jusquà présent, mais il est manifeste que la poursuite de cette croissance implique que le Groupe lance un certain nombre de projets pour acquérir des capacités nouvelles.

Expansion de la capacité satellitaire

Toutes les régions profitent désormais de lélan qui sest développé. Nous avons lancé les satellites AMC-12 et AMC-23, qui desservent respectivement les régions de lOcéan Atlantique et de lOcéan Pacifique. De nouveaux programmes de construction de satellites ont été annoncés au cours de lannée pour AMC-18 (nouvelle capacité de transmission en HD vers les réseaux câblés aux Etats-Unis), pour SIRIUS 4 (capacité de remplacement pour les marchés du Nord et de lEst de lEurope, ainsi que de la capacité supplémentaire pour le marché africain, positionné à 5,0 ° Est), ainsi que pour ASTRA 1M (capacité de remplacement positionnée à 19,2 ° Est). Nous avons également acquis des positions orbitales et des fréquences supplémentaires pour desservir lAmérique du Nord et lAmérique centrale, tant pour notre propre compte quen partenariat avec des partenaires canadiens et mexicains.

Davantage de répéteurs sous contrat

Lutilisation de la flotte est stable à 74%, avec 549 répéteurs en service sur un total de 745 répéteurs commercialement disponibles.

Au cours de lexercice, SES AMERICOM a signé de nouveaux contrats pour un total de 42,5 répéteurs. Lutilisation des capacités de SES AMERICOM était de 70,8% à la fin de lannée, soit 328 des 463 répéteurs commercialement disponibles, ce qui correspond à une augmentation nette de 40 répéteurs sous contrat. La tarification pour la nouvelle capacité sest améliorée au cours de lexercice.

En Europe, la télévision en réception directe a poursuivi sa croissance organique. SES ASTRA a transmis 1.064 chaînes de télévision sur sa zone de couverture. Les premiers contrats de TVHD ont été signés, notamment avec BSkyB, ProSiebenSat.1, Premiere et la BBC, ce qui a marqué le coup denvoi dune vaste introduction de TVHD par satellite sur les marchés européens. LEurope centrale et lEurope de lEst ont également enregistré une croissance de la demande. Des contrats ont été signés avec UPC, TVP (Pologne) et DCS (Roumanie). Au total, 34 répéteurs supplémentaires ont été pris sous contrat dans le segment EMOA au cours de lexercice pour desservir tous les principaux marchés.

Pour SES ASTRA, le taux dutilisation est passé à 90,0% (183 des 204 répéteurs commercialement disponibles étaient activés), et lutilisation combinée SES ASTRA/SES SIRIUS (anciennement NSAB) est passée à 88,5% (213 des 241 répéteurs commercialement disponibles).

Les services à destination du marché africain ont été étendus au cours de lannée. Le faisceau orientable dASTRA 2B, dont la zone de couverture de 8 répéteurs dessert lAfrique de lOuest, a été complété par les 33 répéteurs dASTRA 4A. Le taux dutilisation sur le marché africain a augmenté pour atteindre 19,8% (8 des 41 répéteurs commercialement disponibles) à la fin de lannée 2005.

Lutilisation globale du secteur géographique EMOA (qui comprend toute la capacité ASTRA, SIRIUS et africaine) a été de 78,5% (221 des 282 répéteurs commercialement disponibles), ce qui reflète la nouvelle capacité mise en service pendant la période. Sur les 34 répéteurs supplémentaires sous contrat dans le segment EMOA au cours de lexercice, 28 étaient déjà commercialement activés à la fin de lannée 2005. Le lancement commercial des 6 répéteurs restants est prévu essentiellement pour le premier trimestre 2006.

Bon positionnement de SES sur le marché asiatique en stagnation

SES Asia a installé en 2005 son siège opérationnel à Hong Kong afin de mieux coordonner nos initiatives de développement dans toute la région. AsiaSat a continué à opérer dans un environnement économique difficile. Le panel de services fournis sétend de la distribution pour la réception directe et vidéo, aux services de données et de télécommunications dans toute la région Asie-Pacifique. AsiaSat continue à se concentrer sur le développement dune distribution vidéo de haute valeur à destination de la Chine et des autres marchés asiatiques. Le satellite AAP-1 a fourni des services VSAT en Inde.

Activités de services

Americom Government Services (AGS) a continué à croître, en signant de nouveaux contrats avec les Centers for Disease Control, Federal Aviation Administration, FEMA, Department of Housing and Urban Development ainsi que diverses agences du Département de la Défense, tout en renforçant notamment sa relation de longue date avec la NOAA (National Oceanographic and Atmospheric Administration), avec un nouveau programme de communications mobiles haut débit en bande Ku à bord des navires.

Une nouvelle initiative, IP-PRIME, a été lancée pour fournir une plate-forme de services intégrale pour la transmission de programmation en format IP. Cette initiative est en particulier destinée aux services de télécommunications ruraux, où la concurrence pour les prestations de services en ² triple play ² est en train de se développer. Le premier client pour ce service fut la NRTC (National Rural Telecommunications Cooperative), et récemment, début 2006, Bell South a lancé des tests de la technologie IP-PRIME sur son réseau.

Les activités de services par satellite en Europe ont été développées au cours de la période, avec la prise de contrôle intégrale de la société APS (ASTRA Platform Services) en janvier 2005. APS constitue un pilier des initiatives de SES ASTRA visant à soutenir le développement de la radiodiffusion numérique sur les marchés germanophones, en offrant une plate-forme de service ouverte et neutre aux radiodiffuseurs pendant la phase de conversion de lanalogique au numérique. APS soutient également le développement des marchés émergents dEurope centrale et dEurope de lEst, où les nouveaux radiodiffuseurs en particulier peuvent profiter des services de plate-forme offerts par APS.

Les opérations de Verestar ont été rapidement intégrées dans nos branches dactivité AMERICOM Government Services et AMERICOM Enterprise Solutions. Outre une extension importante de la gamme AGS, lacquisition de Verestar apporte à AMERICOM de nouveaux produits et services à offrir au marché en expansion des solutions gérées.

Vue densemble des résultats financiers

Le chiffre daffaires du groupe a progressé de 16,7% pour atteindre 1.258 millions dEUR, ce qui est dû à la poursuite de la croissance organique des activités, à la contribution apportée par lacquisition de APS et de Verestar, ainsi quà limpact de la consolidation globale de SATLYNX à partir davril 2005.

Comme prévu, notre stratégie consistant à développer les services par satellite nous a permis daccroître sensiblement notre chiffre daffaires et notre EBITDA. Les revenus provenant des services représentaient 14,8% du total des revenus du groupe. Laccent que nous avons mis sur la croissance du niveau absolu dEBITDA a porté ses fruits, puisque lEBITDA sest améliorée de 11,9% pour atteindre EUR 881 millions. Nos activités dinfrastructure continuent à apporter une marge de lordre de 80%. Les activités de services génèrent des marges inférieures, ce qui correspond au type dactivités représentées, tandis que des mesures de maîtrise des coûts dans les domaines où les performances ne sont pas encore acceptables ont contribué à améliorer la marge de 34% à +4%. La maîtrise des coûts figure parmi nos toutes premières préoccupations, alors que nous continuons à investir dans les nouveaux développements et les nouvelles initiatives que nous jugeons essentielles pour notre succès futur.

Les principaux facteurs ayant eu une incidence sur lEBITDA au cours de 2005 ont été les coûts liés au développement initial de nouveaux services, notamment la restructuration et lintégration de Verestar, la restructuration de SATLYNX et son intégration dans loffre de services gérés en cours de mise en place, et les opérations de services de APS, ainsi que limpact des coûts des capacités louées a des tiers pour les solutions de services aux gouvernements.

PERSPECTIVES

Perspectives financières concernant le chiffre daffaires et lEBITDA

Pour la période 20052007, nous nous attendons à ce que le chiffre daffaires récurrent du groupe apporte une CAGR à deux chiffres, provenant de la croissance organique de notre cur de métier induite par la nouvelle capacité lancée pendant cette période, et des hausses du taux dutilisation, ainsi que de la croissance des activités de services. La forte croissance de 13,4% enregistrée en 2005 implique que 2006 présentera une progression élevée à un seul chiffre.

Les activités de services vont encore accroître leur contribution au Groupe, ce qui continuera à réduire la marge EBITDA. Les légers retards de lancement des satellites AMC 23 et AMC 24 se traduiront par un début tardif du flux du chiffre daffaires provenant de ces satellites. Malgré la nouvelle augmentation de lEBITDA récurrent, parallèlement à la croissance du revenu récurrent sur la base des activités dinfrastructure et de la contribution accrue des activités de services, la marge EBITDA sera davantage diluée en 2006 et descendra en dessous de 70%. Par la suite, la marge EBITDA saméliorera au fur et à mesure que la croissance des activités dinfrastructure augmentera sa contribution relative, mais ne dépassera que légèrement 70% sur base de lhypothèse dune combinaison dactivités entre le secteur Infrastructure et le secteur Services. Il convient cependant de relever que ces deux secteurs dactivité correspondent à nos mesures de rentabilité internes afin de maximiser la création de valeur pour les actionnaires. Cest pourquoi les investissements en capitaux inférieurs requis pour les activités de services (par opposition aux projets de satellites) soutiennent leur contribution positive au résultat opérationnel et au résultat net, ce qui apporte également une valeur supplémentaire aux actionnaires.

Acquisition de New Skies

Le 10 février, les actionnaires de New Skies ont approuvé les modalités de la transaction qui a été annoncée le 14 décembre 2005. Cette transaction sera finalisée dès la réception des autorisations réglementaires requises, probablement au cours du deuxième trimestre. Cette transaction, une fois achevée, sera profitable dès 2006.

Programme de rachat et dannulation dactions

Le programme de rachat et dannulation dactions approuvé par les actionnaires le 8 décembre 2005 pourra être mis en uvre à tout moment jusquen juillet 2007, en vue de racheter jusquà 10% des actions émises par SES GLOBAL au prix de 9,75 EUR au minimum et de 16,75 EUR au maximum. Ce programme sera réalisé dans le cadre de notre gestion de la structure de capital du groupe et de leffet de levier recherché qui est de 3,0x lendettement net:EBITDA.

Le développement conjoint de ces initiatives nous permettra datteindre notre objectif consistant à continuer à assurer des rendements globaux exceptionnels à nos investisseurs.

Romain Bausch,

Président & CEO, SES GLOBAL

Pour de plus amples renseignements, prière de contacter:

Mark Roberts Yves Feltes

Relations investisseurs Relations presse

Tél. +352 710 725 490 Tél. +352 710 725 311

[email protected] [email protected]

Pour de plus amples informations, prière de consulter notre site Internet www.ses-global.com

Seule la version anglaise de ce communiqué fait foi

TELECONFERENCES DESTINEES A LA PRESSE ET AUX ANALYSTES

Une téléconférence en français destinée à la presse aura lieu aujourdhui le 20 février 2006 à 10h00, heure de Betzdorf. Pour y participer, les journalistes sont invités à téléphoner au +44 20 8515 2732 cinq minutes avant louverture de la téléconférence.

A 11.00 heures une téléconférence en anglais aura lieu. Pour y participer veuillez téléphoner au numéro : +44 20 8515 2743

Une téléconférence destinée aux investisseurs aura lieu aujourdhui le 20 février 2006 à 14h00, heure de Betzdorf. Pour y participer, les analystes et les investisseurs sont invités à téléphoner au: +44 20 8515 2305 cinq minutes avant louverture de la téléconférence.

Un exposé servant de support à chaque conférence sera disponible pour téléchargement sur la section « Investor Relations » de notre site Internet www.ses-global.com

§ This announcement does not constitute or form part of, and should not be construed as, any offer for sale of, or solicitation of any offer to buy, any securities of SES GLOBAL S.A. (SES GLOBAL) nor should it or any part of it form the basis of, or be relied on in connection with, any contract or commitment whatsoever.

§ No representation or warranty, express or implied, is or will be made by SES GLOBAL, or its advisors or any other person as to the accuracy, completeness or fairness of the information or opinions contained in this announcement, and any reliance you place on them will be at your sole risk. Without prejudice to the foregoing, none of SES GLOBAL or its advisors accepts any liability whatsoever for any loss howsoever arising, directly or indirectly, from use of this announcement or its contents or otherwise arising in connection therewith.

· This announcement includes forward-looking statements. All statements other than statements of historical fact included in this announcement, including, without limitation, those regarding SES GLOBAL’s financial position, business strategy, plans and objectives of management for future operations (including development plans and objectives relating to SES GLOBAL’s products and services) are forward-looking statements. Such forward-looking statements involve known and unknown risks, uncertainties and other important factors that could cause the actual results, performance or achievements of SES GLOBAL or those markets and economies to be materially different from future results, performance or achievements expressed or implied by such forward-looking statements. Such forward-looking statements are based on numerous assumptions regarding SES GLOBAL’s present and future business strategies and the environment in which SES GLOBAL will operate in the future and such assumptions may or may not prove to be correct. These forward-looking statements speak only as at the date of this announcement. Forward-looking statements contained in this announcement regarding past trends or activities should not be taken as a representation that such trends or activities will continue in the future. SES GLOBAL does not undertake any obligation to update or revise any forward-looking statements, whether as a result of new information, future events or otherwise.


PRESENTATION DES INFORMATIONS FINANCIERES PAR LA DIRECTION

Résumé des informations financières (Millions dEUR)

2005

2004

Variance

Variance %

Chiffre daffaires

1.258,0

1.077,8

+180,2

+16,7%

Charges opérationnelles

(376,9)

(291,0)

+85,9

+29,5%

EBITDA

881,1

786,8

+94,3

+11,9%

Dotation aux amortissements sur actifs corporels

(363,0)

(337,6)

+25,4

+7,5%

Dotation aux amortissements sur actifs incorporels

(42,3)

(56,2)

-13,9

-24,7%

Résultat opérationnel

475,8

393,0

+82,8

+21,1%

Résultat net financier

(4,7)

0,8

+5,5

Résultat avant impôts

471,1

393,8

+77,3

+19,6%

Impôt sur les sociétés

(99,3)

(58,6)

+40,7

+69,5%

Résultat des sociétés mises en équivalence

9,0

3,5

+5,5

+157.1%

Intérêts minoritaires

1,1

1,9

-0,8

-42,1%

Résultat net de lexercice

381,9

340,6

+41,3

+12,1%

Résultat par action A (euro)

0,67

0,58

+0,09

+15,5%

Marge EBITDA

70,0%

73,0%

(3,0) % points

Marge bénéficiaire nette

30,4%

31,6%

(1,2) % points

Cash flow net provenant des activités opérationnelles

719,4

825,4

-106,0

-12,8%

Cash flow disponible

433,1

168,9

+264,2

+156,4%

Endettement net

2.107,1

1.697,0

+410,1

+24,2%

Endettement net / EBITDA

2,39

2,16

+0,23

+10,6%

Endettement net / capitaux propres

60,5%

50,3%

10,2 % points

Evolution du résultat opérationnel 1

2005

T1

%

T2

%

T3

%

T4

%

2005

Chiffre daffaires

289,6

+ 10,1%

319,6

+ 10,4%

313,0

-2,1%

335,8

+7,3%

1.258,0

Charges opérationnelles

(83,1)

+ 4,5%

(88,5)

+6,5%

(96,0)

+7,9%

(109,3)

+13,8%

(376,9)

EBITDA

206,5

+ 12,5%

231,1

+ 11,9%

217,0

-6,5%

226,5

+5,3%

881,1

Amortissements sur immobilisations corporelles

(81,4)

– 14,2%

(93,3)

+ 14,6%

(90,0)

-4,3%

(98,3)

+11,6%

(363,0)

Amortissements sur immobilisations incorporelles

(8,1)

– 72,8%

(13,5)

+66,7%

(8,0)

-42,9%

(12,7)

+58,8

(42,3)

Résultat opérationnel

117,0

+ 99,0%

124,3

+6,2%

119,0

-4,0%

115,5

-3,0%

475,8

2004

T1

%

T2

%

T3

%

T4

%

2004

Chiffre daffaires

288,0

267,3

– 7,2%

259,5

– 2,9%

263,0

+ 1,3%

1.077,8

Charges opérationnelles

(85,0)

(62,9)

– 26,0%

(63,6)

+ 1,1%

(79,5)

+ 25%

(291,0)

EBITDA

203,0

204,4

+ 0,7%

195,9

– 4,2%

183,5

– 6,3%

786,8

Amortissements sur immobilisations corporelles

(79,6)

(84,2)

+ 5,7%

(79,0)

– 6,1%

(94,8)

+20,1%

(337,6)

Amortissements sur immobilisations incorporelles

(8,0)

(10,4)

+ 31,3%

(7,9)

-24,8%

(29,9)

+277 %

(56,2)

Résultat opérationnel

115,4

109,8

– 4,9%

109,0

– 0,7%

58,8

– 46,1%

393,0

1 Les changements en pourcentage sont exprimés par rapport au trimestre précédent

RESUME FINANCIER (suite)

Les résultats financiers du Groupe pour lexercice 2005 sont présentés pour la première fois conformément aux Normes internationales dinformation financière (IFRS). Les chiffres comparatifs ont été recalculés pour corriger les divergences significatives qui pourraient exister entre les méthodes comptables.

Chiffre daffaires

2005

2004

Variance

%

Chiffre daffaires

1.258,0

1.077,8

+180,2

+16,7%

Lévolution favorable du chiffre daffaires traduit à la fois la croissance organique des principales sociétés opérationnelles du Groupe, ASTRA et AMERICOM, ainsi que lexpansion du chiffre daffaires généré par les activités de services acquises. Les composantes de la forte croissance globale du chiffre daffaires sont illustrées ci-dessous.


La croissance organique est principalement soutenue par de nouveaux contrats liés aux satellites AMC-15 et AMC-16 qui sont entrés en service respectivement en décembre 2004 et en février 2005, et qui sont entièrement pris sous contrat par EchoStar. La croissance organique en Europe est principalement conduite par les marchés allemand, britannique, dEurope centrale et dEurope de lEst. La TVHD a ainsi joué un rôle majeur. Le lancement dASTRA 4A pour le marché africain a également contribué à la croissance du chiffre daffaires. Si lon prend les secteurs EMOA et AMERIQUES ensemble, les taux dutilisation des répéteurs sont restés stables à 74%.

Dans la période sous revue, le secteur dactivité Services a été sensiblement étendu par lacquisition de Verestar en décembre 2004, dASTRA Platform Services en janvier 2005, et par la prise de contrôle majoritaire de SATLYNX en avril 2005. Avec ces acquisitions successives, la part du chiffre daffaires générée par les activités de services est passée de 6% en 2004 à 15% en 2005.

Le niveau plus faible de revenus non récurrents reflète principalement les revenus de la transaction SIRIUS 2 constatés en février 2004. Les revenus récurrents, qui sont un paramètre destiné à clarifier les performances sous-jacentes en éliminant les effets des taux de change et les postes uniques et en ne tenant pas compte des changements éventuels du périmètre de consolidation, ont augmenté de 13,4% en 2005 par rapport à lexercice précédent.

EBITDA

2005

2004

Variance

%

EBITDA

881,1

786,8

+94,3

+11,9%

Tant les activités dinfrastructure que les activités de services ont contribué positivement à la croissance de lEBITDA en 2005, bien que les marges bénéficiaires des differents secteurs restent différentes, comme prévu.

Avant affectation des charges du groupe, les activités dinfrastructure, à forte intensité capitalistique, ont apporté une marge EBITDA de 80% en 2005 (2004: 81%). La marge du secteur Services est passée de -34% en 2004 à +4% en 2005, ce qui traduit les fortes marges des activités APS et les mesures prises pendant lannée pour restructurer certaines des autres activités de services.

Lexpansion des activités de services a principalement un impact sur la base des coûts du Groupe dans les domaines des frais de personnel et des charges pour la location de capacités satellitaires de tiers. Hormis limpact unique du coût de la vente de 21,2 millions dEUR encouru en 2004 pour la vente du satellite Sirius 2, environ les trois quarts de la hausse des charges opérationnelles en 2005 sont dus à ces postes.

Résultat opérationnel

2005

2004

Variance

%

Résultat opérationnel

475,8

393,0

+82,8

+21,1%

Les dotations aux amortissements sur immobilisations corporelles enregistrés pour les satellites de SES AMERICOM récemment mis en service, au cours de lannée ou juste après la fin de lexercice sont expliquent laugmentation plus prononcée du résultat opérationnel comparativement à lEBITDA, les satellites concernés étant: AMC-15 (entré en service en décembre 2004), AMC-16 (février 2005), AMC-12 (avril 2005), AMC-11 (novembre 2004) et AMC-10 (mai 2004). En traduisant ces ajouts importants à la flotte, les charges damortissement sur immobilisations corporelles avec 363,0 millions dEur, ont été de 7,5% supérieures à leur niveau de lannée précédente.

La charge damortissements sur immobilisations incorporelles, de 42,3 millions dEUR, est de 13,9 millions dEUR inférieure à 2004, ce qui traduit principalement un niveau moins élevé de charges de dépréciation sur le goodwill. Les amortissements sur immobilisations incorporelles à durée de vie déterminée sont restés semblables au niveau de lexercice précédent, à 33,7 millions dEUR.

Résultat net financier

Le résultat net financier sanalyse de la manière suivante:

2005

2004

Variance

%

Charges nettes dintérêts

(74,3)

(39,2)

+35,1

+89,5%

Intérêts capitalisés

17,2

20,2

-3,0

-14,9%

Gains de change nets

48,4

25,9

+22,5

+86,9%

Corrections de valeur

4,0

(6,1)

+10,1

Résultat net financier et corrections de valeur

(4,7)

0,8

-5,5

Les dépenses nettes dintérêts plus élevées pour la période sexpliquent par un certain nombre de facteurs. Tout dabord, les taux dintérêt sur le marché ont fortement augmenté pendant lannée, avec une hausse du LIBOR de lordre de 200 points de base. En réaction à cette tendance, les positions prises sur les instruments financiers dérivés, qui avaient compensé en 2004 une partie des charges dintérêts, ont été clôturées en 2005. Dautre part, un nouvel emprunt a été contracté pour financer le programme de rachat et dannulation dactions, ce qui a relevé la base de calcul des charges dintérêts.

Pendant la période, des gains de change ont été réalisés principalement par le dénouement de positions en instruments financiers dérivés.

Les ajustements de valeur favorables pendant lannée ont été générés lors dune restructuration de lactionnariat de SATLYNX unité opérationnelle du Groupe, alors que les évaluations avaient fait lobjet de réductions en 2004.

Impôt sur les sociétés

2005

2004

Variance

%

Impôt sur les sociétés

99,3

58,6

+40,7

+69,5%

La charge dimpôt accrue pour la période est due à deux facteurs principaux:

1. la reprise dune provision dimpôt différée de EUR 59,9 millions en 2004 qui reflète la restructuration de lactionnariat au sein même du Groupe; et

2. une hausse du résultat avant impôts de 19,6%, passé de 393,8 millions dEUR à 471,1 millions dEUR.

Le taux dimposition de 21% en 2005 traduit, entre autres, limpact favorable dimportants crédits dimpôts pour investissements enregistrés durant lexercice.

Résultat net

2005

2004

Variance

%

Résultat net de lexercice

381,9

340,6

+41,3

+12,1%

Le résultat net du Groupe en progression de 381,9 millions dEUR, traduit lévolution favorable du résultat opérationnel, compensée par laugmentation de la charge dimpôt pour lannée.

Cash flow

2005

2004

Variance

%

Cash flow net provenant des activités opérationnelles

719,4

825,4

-106,0

-12,8%

Cash flow disponible

433,1

168,9

+264,2

+156,4%

La réduction du cash flow net provenant des activités opérationnelles par rapport à 2004 est principalement due à des paiements dimpôts plus élevés. Atteignant 169,0 millions dEUR, ces derniers sont supérieurs à leur niveau de lan dernier de 137,4 millions dEUR.

En revanche, le cash flow disponible a démontré une croissance très significative. Laugmentation de 264,2 millions dEUR sanalyse comme suit:

Cash flow disponible en 2004 168,9

i. Cash flow net provenant des activités opérationnelles inférieur (106,0)

ii. Flux entrant plus élevé dû au règlement de swaps de devises et de taux dintérêts 142,2

iii. Produits de cession dimmobilisations financières en hausse 60,0

iv. Flux de trésorerie en baisse consacré aux dépenses dinvestissements 57,8

v. Flux de trésorerie consacré à lacquisition dactifs financiers en baisse 113,0

vi. Autres postes (2,8)

Cash flow disponible 2005 433,1

Endettement net

2005

2004

Variance

%

Avoirs en banque

(196,8)

(381,9)

-185,1

-48,5%

Emprunts obligataires et dettes envers des établissements de crédit

2,303.9

2,078.9

+225.0

+10.8%

Endettement net

2,107,1

1,697,0

+410,1

+24,1%

Endettement net / capitaux propres

60,5%

50,3%

+10,2 % poits

Endettement net / EBITDA

2,39

2,16

+0,23

+10.6%

Lendettement net a augmenté pendant la période, essentiellement en raison du programme de rachat et dannulation dactions.

Carnet de commandes

2005

2004

Variance

%

Carnet de commandes protégé*

6.489,9

6.032,2

+457,7

+7,6%

Carnet de commandes brut

7.073,7

6.675,7

+398,0

+6,0%

Laugmentation du carnet de commandes pendant la période traduit limpact favorable du nouveau carnet de commandes apporté par ASTRA Platform Services (acquis le 1er janvier 2005), leffet des nouveaux contrats et des contrats protégés, et limpact du renforcement de lUSD sur le carnet de commandes de SES AMERICOM.

*représente le total des montants minimums générés par les contrats, compte tenu des clauses de rupture.
SES GLOBAL S.A.

CONSOLIDATED INCOME STATEMENT

(au 31. Décembre 2005; en millions dEUR)

2005

2004

Chiffre daffaires

1.258,0

1.077,8

Coût des ventes

(110,0)

(81,0)

Frais de personnel

(119,8)

(84,2)

Autres charges opérationnelles

(147,1)

(125,8)

Dotations aux amortissements sur immobilisations corporelles

(363,0)

(337,6)

Dotations aux amortissements sur immobilisations incorporelles

(42,3)

(56,2)

Résultat opérationnel

475,8

393,0

Produits financiers

73,2

41,7

Charges financières

(77,9)

(40,9)

Résultat avant impôt

471,1

393,8

Impôt sur les sociétés

(99,3)

(58,6)

Résultat net après impôt

371,8

335,2

Résultat des sociétés mises en équivalence

9,0

3,5

Résultat net de lexercice

380,8

338,7

Part du Groupe

381,9

340,6

Intérêts minoritaires

(1,1)

(1,9)

Résultat net du groupe

380,8

338,7


SES GLOBAL S.A.

CONSOLIDATED BALANCE SHEET

(au 31. Décembre 2005, en millions dEUR)

2005

2004

ACTIF NON COURANT

Immobilisations corporelles

2.820,4

2.525,0

Acomptes versés sur immobilisations corporelles en cours

694,3

648,0

Total des immobilisations corporelles

3.514,7

3.173,0

Immobilisations incorporelles

3.019,1

2.682,5

Participations dans les entreprises associées

100,7

76,8

Autres actifs financiers

21,7

124,3

Actifs dimpôt différé

5,1

7,6

Total de lactif non courant

6.661,3

6.064,2

ACTIF COURANT

Stocks

4,6

2,5

Créances résultant de ventes et prestations de services

191,8

145,8

Paiements reçus en avance

54,5

48,9

Swaps de devises et de taux dintérêts

54,0

271,2

Avoirs en banque

196,8

381,9

Total de lactif courant

501,7

850,3

TOTAL DE LACTIF

7.163,0

6.914,5

CAPITAUX PROPRES

Capitaux propres du Groupe

3.449,0

3.338,6

Intérêts minoritaires

34,5

35,9

Total des capitaux propres

3.483,5

3.374,5

PASSIF NON COURANT

Emprunts obligataires et dettes envers détablissement de crédit

2.145,1

2.078,9

Provisions et produits constatés davance

140,2

133,3

Passifs dimpôt différé

737,2

741,4

Total du passif non courant

3.022,5

2.953,6

PASSIF COURANT

Emprunts obligataires et dettes envers des établissements de crédit

158,8

Dettes sur achats et prestations de services

207,9

222,8

Swaps de devises et de taux dintérêts

9,5

20,0

Impôt sur les sociétés

117,2

203,6

Produits constatés et reçus davance

163,6

140,0

Total du passif courant

657.0

586.4

TOTAL DU PASSIF

3.679,5

3.540,0

TOTAL DU PASSIF ET DES CAPITAUX PROPRES

7.163,0

6.914,5


SES GLOBAL S.A. – RESUMÉ CONSOLIDÉ DES CASH FLOWS

(au 31 Décembre 2005; en millions dEUR)

2005

2004

Résultat net consolidé avant impôt

471,1

393,8

Impôts versés au cours de lexercice

(169,0)

(31,6)

Charges financières nettes

22,7

29,9

Dotations aux amortissements sur immobilisations corporelles et incorporelles

405,2

393,8

Amortissements des produits constatés et reçus en avance

(33,3)

(30,9)

Elimination des éléments non monétaires

22,5

14,5

Provision pour pensions et autres provisions

5,0

(1,5)

Résultat de cession dactifs immobilisés

0,3

0,1

Résultat opérationnel consolidé avant variation du besoin en fonds de roulement

724,5

768,1

Variations des actifs et passifs opérationnels

(Augmentation) / Diminution des stocks

(1,4)

0,8

Augmentation des créances résultant de ventes et prestations de services

(21,3)

(1,4)

Augmentation des autres créances

(7,2)

(9,6)

(Augmentation) / Diminution des charges constatés davance

8,4

(6,8)

Diminution des dettes sur achats et prestations de services

(16,1)

(8,2)

Augmentation / (Diminution) des autres dettes

(7,7)

9,3

Augmentation des acomptes reçus sur commande

13,6

5,9

Augmentation des produits constatés davance

10,6

50,5

Augmentation des autres produits constatés davance

16,0

16,8

Flux de trésorerie nets provenant des activités opérationnelles

(5,1)

57,3

Flux de trésorerie opérationnels nets

719,4

825,4

Flux de trésorerie liés aux activités dinvestissement

Acquisition dimmobilisations incorporelles

(18,2)

(17,2)

Acquisition dimmobilisations corporelles

(474,8)

(512,5)

Cession dimmobilisations corporelles

0,7

Prise de participation supplémentaire (déduction faite de la trésorerie acquise)

(30,0)

Acquisition déléments dactifs de Verestar (déduction faite de la trésorerie acquise)

(20,1)

Acquisition de la société ASTRA Platform Services (déduction faite de la trésorerie acquise)

(0,1)

Prise de participations supplémentaires dans SATLYNX (déduction faite de la trésorerie acquise)

(1,0)

Gains réalisés sur le règlement de swaps de devises et de taux dintérêts

142,2

Investissements dans des immobilisations financières non consolidées

(83,0)

Produits de cession des immobilisations financières non consolidées

65,6

5,6

Flux de trésorerie nets liés aux activités dinvestissement

(286,3)

(656,5)

Flux de trésorerie liés aux activités de financement

Emissions demprunts

93,2

152,9

Remboursements demprunts

(0,7)

0,3

Dividendes versés aux actionnaires ordinaires

(176,3)

(130,8)

Dividendes versés aux actionnaires minoritaires

(4,9)

Financement net versé pour des activités non opérationnelles

(21,9)

(29,9)

Acquisition de certificats de dépôts fiduciaires

(517,4)

(12,8)

Exercice doptions dachat dactions par les employés

(0,3)

Dividendes provenant des sociétés mises en équivalence

11,7

15,3

Prêts accordés à des entreprises associées

(4,7)

Flux de trésorerie net liés aux activités de financement

(621,3)

(5,0)

Effets des variations de change

3,1

(47,2)

Augmentation / (Diminution) de la trésorerie

(185,1)

116,7

Trésorerie nette en début dexercice

381,9

265,2

Trésorerie nette en fin dexercice

196,8

381,9


SES GLOBAL S.A.

INFORMATION SUR LES SEGMENTS

(au 31. Décembre 2005; en millions dEUR)

SEGMENTS GEOGRAPHIQUES PRINCIPAUX

Pour lexercice clos le 31 décembre 2005

EMOA

AMERIQUES

AUTRES SECTEURS/ ELIMINATION

Total

Résultat sectoriel

Ventes à des clients externes

761,5

458,8

37,7

1.258,0

Ventes inter-secteurs

3,2

0,4

(3,6)

Total chiffre daffaires

764,7

459,2

34,1

1.258,0

Charges opérationnelles

(160,5)

(179,0)

(37,4)

(376,9)

EBITDA

604,2

280,2

(3,3)

881,1

Dotations aux amortissements sur immobilisations corporelles

(181,5)

(155,0)

(26,5)

(363,0)

Dotations aux amortissements sur immobilisations incorporelles

(30,3)

(5,6)

(6,4)

(42,3)

Résultat opérationnel

392,4

119,6

(36,2)

475,8

Pour lexercice clos le 31 décembre 2004

EMOA

AMERIQUES

AUTRES SECTEURS/ ELIMINATION

Total

Résultat sectoriel

Ventes à des clients externes

691,0

367,6

19,2

1.077,8

Ventes inter-secteurs

6,4

0,8

(7,2)

Total chiffre daffaires

697,4

368,4

12,0

1.077,8

Charges opérationnelles

(135,1)

(137,0)

(18,9)

(291,0)

EBITDA

562,3

231,4

(6,9)

786,8

Dotations aux amortissements sur immobilisations corporelles

(180,1)

(128,3)

(29,2)

(337,6)

Dotations aux amortissements sur immobilisations incorporelles

(36,0)

(2,9)

(17,3)

(56,2)

Résultat opérationnel

346,2

100,2

(53,4)

393,0

SEGMENTS DACTIVITE

Infrastructure

Services

Elimination

Total

Chiffre daffaires 2005

1.124,8

186,8

(53,6)

1.258,0

Part relative

89,4%

14,8%

(4,2)%

100,0%

Chiffre daffaires 2004

1.036,4

62,8

(21,4)

1.077,8

Part relative

96,2%

5,8%

(2,0)%

100,0%

Progression du revenu par rapport à lannée antérieure

+8,5%

+197,4%

+16,7%

Laisser un commentaire